Prescrire et plus de 40 autres organisations, dont le Formindep, et chercheurs estiment dans une lettre ouverte commune que la transparence de l’EMA et sa politique d’accès aux documents ne doivent pas être affaiblies : au contraire elles méritent d’être davantage renforcées en tant qu’éléments clés pour des décisions et recherches mieux informées, et pour un contrôle citoyen et une confiance accrus vis-à-vis du Régulateur européen.

L’accès aux données cliniques permis par l’EMA est vital. Il est en danger, attaqué par les industriels au nom du secret des affaires.

close

Inscription à notre newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir nos nouveaux articles dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.