La martingale du dépistage organisé

Par |2016-12-08T00:34:11+02:002 septembre 2012|Catégories : Cancer du sein|

De ma vie je n'ai mis les pieds dans un casino. Ce ne sont pas les occasions qui manquent, avec ceux qui desservent l'ennui de curistes proches de chez moi. Mais je n'aime pas les jeux de hasard, et encore moins les entreprises qui jouent avec le hasard et les statistiques pour vendre de faux bonheurs sous forme de jeton et faire du profit. Bien obligé d'accompagner certaines patientes, il a fallu que j'entre dans le grand casino du dépistage organisé du cancer du sein, avec sa roulette à 6 chiffres, ses couleurs roses, ses lecteurs pairs ou impairs, et bien sûr, tous ses jetons de présence offerts pour donner l'illusion de sauver une vie...

 1

Surdiagnostic des cancers du sein

Par |2016-12-11T16:16:17+02:0014 décembre 2011|Catégories : Cancer du sein, Formation continue|

Spécialiste de la mammographie, le Dr Bernard Duperray apporte aux radiologues francophones un enseignement indépendant des politiques de santé à la mode. Les observations cliniques et les résultats scientifiques présentés apportent la preuve des contradictions entre la représentation classique du cancer du sein et l'histoire naturelle des maladies cancéreuses du sein, hétérogène et imprévisible.

 0

Investigation de l’épidémie apparente de cancer du sein en France

Par |2016-12-21T19:53:38+02:005 octobre 2011|Catégories : Cancer du sein|Mots-clés : |

Deux écoles d’épidémiologie contribuent à la connaissance des maladies en population. L’une, académique, applique des définitions de maladies établies a priori pour décrire leur fréquence et opérer des comparaisons afin d’identifier les facteurs explicatifs. L'autre, plus pragmatique , fut notamment développée sous l’impulsion d’Alexander Langmuir, précurseur de l’ Epidemic Intelligence Service aux Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis: elle privilégie les moyens de décrire la survenue d’une épidémie en commençant par vérifier que l’augmentation de la concentration des personnes atteintes de la maladie dans le temps et dans l’espace est réelle. Si l’épidémie est vraie, il s’agit alors d’explorer les facteurs de risque modifiables pour résoudre le problème par une intervention appropriée.

 0

Conflits d’intérêts et surdiagnostic du cancer du sein

Par |2017-02-05T20:31:58+02:0030 mai 2011|Catégories : Cancer du sein|

Hippocrate: «… l’expérience est trompeuse…» Comte de Lautréamont: « Le doute est un hommage rendu à l'espoir. » Le choix du FORMINDEP d’organiser un exposé-débat sur les conflits d’intérêts et le surdiagnostic du cancer du sein serait-il inconscient ? Il rappelle l’incongruité de l’initiative des premiers singes mâles vacillant sur leurs pattes de derrière pour avancer debout. Pensez un instant aux conflits d’intérêts insinués par leurs détracteurs se moquant de cette nouvelle posture stigmatisant leurs penchants exhibitionnistes et renvoyant paradoxalement leurs femelles dressées dans l'éternelle honte de leur sexualité... Cet après-midi, vu l’assistance réduite des observateurs, je puis vous rassurer : nous n’avons pas à craindre ces quolibets de mauvais aloi. Une existence respectable requiert l’appréhension de la réalité, l’expression de choix conscients et la mise en œuvre des moyens nécessaires à leur réalisation. Les conflits d’intérêts troublent cette démarche. Habituellement, nous les envisageons au niveau de l’ambiguïté de la motivation des choix : répondent-ils à l’exigence d’une recherche éthique pour refuser ce qui est nuisible ou résultent-ils de pressions autoritaires, voire de manipulations ? Le FORMINDEP a mis en évidence les conséquences indésirables d’influences souvent larvées de soignants et d’experts au service d’intérêts différents de la santé des soignés. Son objectif est de promouvoir l’indépendance de tous ceux qui élaborent et diffusent méthodes de recherche, connaissances en santé et pratiques de soin. Le surdiagnostic est un diagnostic posé à tort ou un diagnostic correct mais sans utilité pour le patient. Dans le premier cas, la personne diagnostiquée n’est pas atteinte de la maladie. Dans le second, si elle n’avait pas été diagnostiquée, la maladie n’aurait pas eu de conséquence jusqu’au décès dû à une autre cause. La société attend du soignant un diagnostic sûr plutôt qu’un surdiagnostic. Alors quel intérêt y a-t-il à fabriquer des surdiagnostics ?

 0

Conflits d’intérêts et surdiagnostic du cancer du sein

Par |2016-12-06T17:53:26+02:0024 octobre 2010|Catégories : Vie de l'association|Mots-clés : , |

Cette année les 5èmes Rencontres du Formindep se dérouleront :

Samedi 20 novembre 2010 de 14 h 00 à 17 h 00 Salle polyvalente de l'Hôpital Paul Brousse 14 avenue Paul Vaillant Couturier - 94 VILLEJUIF

Métro : Villejuif-Paul-Vaillant-Couturier (ligne 7)
Sur le thème :

Conflits d’intérêts et surdiagnostic du cancer du sein

par Bernard Junod médecin de santé publique et épidémiologiste
 0