L’alcoolémie, une dangereuse (et lucrative?) dérive conceptuelle

Par |2017-02-05T19:50:40+02:005 janvier 2012|Catégories : Tribune|

En santé publique comme en médecine, la prévention des risques doit porter sur des critères cliniques validés et pertinents pour les citoyens ou les malades. Fonder des décisions sur des critères "intermédiaires", comme l'alcoolémie dans la prévention des accidents de la circulation, le cholestérol pour la prévention cardiaque, expose au risque de manipulations par des intérêts privés et de dérive démocratique. .