Catégories

>Patients

Décryptage d’une campagne publicitaire déguisée

Par | 17 avril 2015|Catégories : Disease mongering, Stratégies d'influence|Etiquettes : , |

La promotion commerciale du produit phare d'AbbVie, HUMIRA®, va à l'encontre du droit des patients à une information complète et non biaisée. Les techniques employées étant communes à toutes les campagnes dites de "disease awareness", le Formindep vous livre une méthode pour décrypter celles-ci. ____________________

Quand la patiente s’impatiente …

Par | 5 mai 2013|Catégories : Sécurité sociale|Etiquettes : , |

Est-ce que ça pense un patient ? Sans hésiter, je réponds oui, et quel que soit le patient. Mais il pense différemment selon l’information qu’il reçoit. Et si on ne lui en donnait pas pour qu’il ne gêne pas ? En voilà une bonne idée et qui porte bien ses fruits ! A part quelques ruades judiciaires ou journalistiques qui font désordre, le plus gros des troupes semble bien docile et ne perturbe pas le système délétère où les patients de mon espèce (car il y en a quand même quelques uns) ont l’impression d’être extra-terrestres…

Il y aura d’autres Mediator

Par | 11 décembre 2010|Catégories : La vie du médicament|Etiquettes : |

Le scandale du Mediator, médicament inefficace et dangereux qui aurait coûté la vie à plus de 500 personnes et ruiné celle de milliers d’autres, résume bien les tares d’un système de santé soumis à bien d'autres intérêts que ceux des usagers. Il y a eu, il y aura d’autres Mediator. Ce n’est pas jouer les Cassandre que l’annoncer, car les conditions qui ont permis ce scandale, et que le Formindep ne cesse de dénoncer, restent réunies. Et certaines ne font que s’accentuer.

NOUS NE SOMMES PAS COUPABLES D’ETRE MALADES!

Par | 7 juillet 2010|Catégories : Politiques|Etiquettes : , |

Les malades pourraient donc être coupables: mais de quoi au juste? Avec tout ce qu'on fait pour eux depuis que la sécurité sociale existe! Avec toutes ces commissions, ces ministères et ces instituts qui veillent ou qui préviennent, avec ces associations et ces administrations qui éduquent et conseillent pour donner de la santé et de l'équité, avec toutes ces aides complémentaires ou universelles à l'accès aux soins! Manquerait plus que ça, tiens, qu'on les y prenne à frauder, paresser ou dépenser à tout-va! Bon, reconnaissons qu'il y a quand même beaucoup d'abus, non? Ou que les gens y mettent de la mauvais foi à être bien malades? On a beau leur expliquer en long, en large et en travers comment travailler, comment manger ou même comment être heureux, il y en a toujours pour croire, vous allez rire, que la maladie, c'est une fatalité! Même qu'ils penseraient qu'on aurait des obligations de résultats chaque fois qu'on les soigne! Qu'ils s'en plaignent en plus? Tiens, si j'osais, je leur balancerais bien, moi, à la Gabin, en plein dans leur conscience éclairée, un « salauds de malades »! Mais je me rends compte qu'il existe déjà sur Google 55 300 occurrences pour cette exclamation contre 81 200 pour l'expression originale de Marcel AYMÉ. Le livre dont je vous parle ici tombe à point.

NICOTINE ou CHIQUE

Par | 16 juin 2010|Catégories : Alter-tabacologie|Etiquettes : , |

Ne mégotons plus ! La nicotine sous forme de gommes, patches et autres (NRT = Nicotine Replacement Therapy), et le tabac non fumé, chique ou prise (ST = Smokeless Tobacco), ce n'est pourtant pas la même chose quand on a du mal à abandonner sa cigarette. Les "substituts nicotiniques" ne suppriment pas la forte dépendance au tabac. Ils laissent le fumeur à ses clopes. Le "tabac sans fumée" l'accroche autant qu'elles, mais il transfère l'usage du tabac vers une consommation considérablement moins risquée pour la santé !