>>>>>Cours de sénologie de Bernard DUPERRAY

Cours de sénologie de Bernard DUPERRAY

Enseigner le surdiagnostic des cancers du sein ou comment faire la jonction entre l’épidémiologie et la clinique

diu-senologie-18-mars-2015-9-mo-2-glissees

Le Diplome Inter-universitaire d’imagerie médicale [1] accueille chaque année une trentaine d’étudiants en médecine spécialisés en radiologie pour leur permettre d’acquérir une véritable compétence théorique et pratique, fondée sur l’apprentissage et la pratique des différentes modalités d’exercice en imagerie mammaire ainsi que la connaissance des indications et des résultats des examens.

Bien qu’il soit à la retraite, Bernard DUPERRAY y assure depuis vingt ans, chaque fois avec plaisir et conviction, un cours de sénologie sur le thème du sur-diagnostic. Voici celui de cette année, présenté le 18 mars 2015. [2] 

Dans les traces de son grand ami Bernard JUNOD avec lequel il n’a cessé de dénoncer les apparences et la réalité d’un dépistage organisé nuisible à la santé des personnes concernées [3], il nous fait ici une brillante démonstration de la nécesssaire remise en question de la définition histologique de la maladie cancéreuse, de la conception linéaire erronée de son histoire naturelle et de la balance bénéfices/risques déséquilibrée de ce dépistage.

Ce cours, qui s’adresse d’abord à des étudiants en quête d’une hyperspécialisation planifiée, est aussi accessible aux autres médecins, radiologues de centres de dépistage, gynécologues, généralistes ou pathologistes, et aux non médecins, patients ou usagers de soins.

A sa lecture, on devrait croire non pas que le dépistage organisé a une quelconque utilité sur la santé des personnes mais au contraire que tout retard de diagnostic chez une femme asymptomatique est sans conséquence sur sa mortalité.

Alors, en attendant l’octobre morose prochain de toutes les lubies de l’industrie de la peur et de la manipulation, lisez vite le cours de Bernard DUPERRAY pour prendre conscience que le surdiagnostic, produit direct et intéressé de l’activité humaine, ne pourra être neutralisé et limité qu’avec l’abandon d’un programme de dépistage aveugle et sourd aux recommandations d’épidémiologistes indépendants.

___

En version pdf (fichier de 5 Mo), cliquez par ici !

___

En version ppt (fichier de 9 Mo), cliquez par là !

___

 

[2] Ce cours avait été repris pour partie en 2011 par Bernard DUPERRAY lors d’un congrès international à Annaba et dont nous avions mis la présentation en ligne sur le site

Par |2016-11-27T00:27:06+00:0012 août 2015|Catégories : Cancer du sein|0 commentaire

A propos de l'auteur :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.